Vanuatu | Tanna: itinéraire et budget pour 3 jours sur l’île

Tanna, terre d'aventure et de culture

L’île de Tanna au Vanuatu est une île pour les aventuriers ou ceux en recherche de sensations fortes. L’ascension du Mt Yasur, un volcan toujours en éruption, en est le symbole le plus fort. Mais Tanna c’est aussi une île riche en culture et encore très sauvage. C’est ce qui en fait son charme, et c’est notamment pour cette raison que ce fut la partie préférée de notre voyage au Vanuatu.

 

Vanuatu

Île de Tanna

Accès

Avion depuis Port Vila

Durée

3 jours

Highlights

Volcan Yasur, Blue Cave, Tree house

 

Mon voyage au Vanuatu a vraiment été une expérience que je suis loin d’oublier. D’ailleurs, avant de tout vous expliquer par écrit, je vous invite à regarder le résumé de mon aventure sur l’île de Tanna en vidéo:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tanna en bref: une île d'aventure et de culture

Le célèbre explorateur James Cook, attiré par la fumée du volcan Yasur, devient en 1774 le premier européen à se rendre au Vanuatu. Il accoste sur une île qu’il nomme “Tanna”, certainement en référence au terme tana qui signifie la Terre en Kwamera, le langage local. Naviguant alors sur son navire le HMS Resolution, il décide de baptiser son point d’ancrage sur l’île, Port Resolution.

 

Comptant près de 80 îles, l’archipel du Vanuatu est très vaste et éparpillé. Tanna est la sixième île la plus large et s’étend sur près de 40km de long et 19km de large. Tanna reste à ce jour encore très sauvage et est principalement composée de grandes forêts tropicales et montagnes, sans oublier le fameux volcan Yasur.

 

Parmi les 30 000 résidents de l’île, les ⅔ habitent dans des lieux isolés et difficiles d’accès. Les habitants de Tanna sont également très ancrés dans leurs traditions et respectent méticuleusement les coutumes locales. Certains villages situés en altitude sont d’ailleurs connus sous le nom de “villages kastom”. Ces derniers ont décidé de bannir toute invention et technologie du monde moderne de leur quotidien. C’est entre autre le cas du village de Yakel sur la côte Ouest de l’île.

 

En résumé, Tanna s’avère être une île relativement sauvage, riche autant sur le plan naturel que culturel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fumée s'échappant du Mt Yasur sur Tanna
Route au milieu de la jungle à Tanna

Notre itinéraire de 3 jours sur Tanna

 

Le jour même de notre arrivée à Port Vila (depuis Brisbane en Australie), on prend une correspondance pour l’île de Tanna. Pas de panique si vous avez 1h ou moins pour le changement à Port Vila. Bien que ce soit la capitale de l’archipel, l’aéroport est de taille très réduite. Il faudra simplement marcher 200 mètres pour rejoindre le terminal local depuis le terminal international.

 

Après environ 1h de vol, on atterit au seul et unique aéroport de Tanna, White Grass Airport. Il est encore plus petit que celui de Port Vila! Ca y est, on peut commencer notre road trip.

 

Avant d’aller dans le détail, voilà les endroits que nous avons visité au cours de nos 3 jours sur l’île. Pour ce qui est des logements que nous avons choisi et du coût de ce voyage, tout est détaillé en fin d’article.

 

 

 

 

 

Carte de Tanna au Vanuatu avec les différentes expériences faites
Lave propulsée dans l'air par le volcan Yasur sur l'île de Tanna
Volcan Yasur
Cabane dans un banyan tree à Tanna
Tree House
Puit de lumière dans la Blue Cave à Tanna - Grotte bleue
Blue Cave

Aéroport de White Grass et Lenakel

On arrive en fin d’après-midi sur Tanna. Il y aura sûrement des chauffeurs prêts à vous transporter à l’aéroport mais je conseille tout de même de réserver à l’avance via votre hôte ou un intermédiaire. Surtout si vous devez traverser l’île comme c’était notre cas.

 

Il faut savoir que sur Tanna seule une toute petite partie de la côte Est possède des routes, le reste s’apparente plutôt à des chemins. C’est pour cette raison d’ailleurs qu’aucune location de voiture n’est possible sur l’île et que les prix des chauffeurs privés est relativement élevé. Pour en savoir plus à ce sujet n’hésitez pas à lire 5 choses à savoir avant de partir au Vanuatu.

 

 

 

Quelques minutes après avoir quitté l’aéroport, on arrive au village principal de l’île, Lenakel. Je vous conseille grandement de prendre un peu d’eau et quelques trucs à manger. Après tout on se trouve actuellement dans l’endroit le plus peuplé de l’île (qu’on mettra à peine quelques minutes à traverser) et on se rend dans un des lieux les plus isolés de l’île. Mieux vaut être prévoyant. Les quelques biscuits achetés à ce moment là nous ont été d’un grand secours le lendemain quand notre plan lunch est tombé à l’eau.

 

 

 

 

 

En continuant notre chemin à la sortie du village, on aperçoit à plusieurs reprises des stands en bord de route. Sur ces derniers sont posés fruits et légumes récoltés par les locaux. On s’arrête, on ouvre la fenêtre pour donner une pièce et le tour est joué, le dîner est maintenant planifié!

 
 

 

Aéroport de Tanna
Stand de fruit au bord de la route

IMAIO Village et nuit dans une cabane au sommet d’un arbre

Notre première nuit est au IMAIO village, un village local à l’autre bout de l’île. Notre chauffeur, réservé à l’avance par notre hôte (payant) nous attendait à l’aéroport. Il nous faudra environ 2h de route pour rejoindre le village depuis l’aéroport…sachant que la distance n’est que de 40km. Ca y est vous avez fait le calcul? Oui, en moyenne c’est du 20km/h! Ce n’est pas que les locaux se traînent (au contraire) mais l’état des « routes » ne permet pas de rouler à une vitesse constante. Surtout après être sorti de Lenakel.

 

On arrive à la nuit tombé au IMAIO village, juste à temps pour manger avec notre hôte Jeffret. Le dîner est relativement simple, mais on se console par la vue depuis le haut de notre logement. Après avoir monté la vingtaine de marche pour rejoindre la cabane perchée au sommet d’un gigantesque banyan tree, on voit le volcan au loin. On l’entend gronder et aperçoit même la fumée s’échapper de son pic après chaque éruption. Tout simplement magique et parfait pour achever une longue journée de voyage.

 
 
 

 

Cabane dans un banyan tree Tanna IMAIO Village
Vue du volcan Yasur depuis notre tree house
Le volcan Yasur en éruption depuis le IMAIO village
Vue de notre chambre dans la tree house sur Tanna

La “plaine des cendres” (Ash plain), une toute autre planète

C’est relativement tôt que nous somme réveillés le lendemain matin. On découvre alors notre cabane et ses alentours au grand jour. Superbe! Après un rapide petit déjeuner on s’aventure au cœur de la jungle dans le but de rejoindre la Ash Plain. Pour être honnête, notre hôte a dû nous indiquer le chemin à suivre pour ne pas se perdre. Alors que l’on suit le chemin boueux emprunté en 4×4 la veille on comprend alors pourquoi on sautait dans tous les sens. Les trous sont immenses et seul un habitué oserait s’aventurer sur de telles routes.

 

Après 30 minutes de marche, la Ash Plain se découvre devant nous. Une immense plaine de cendres, totalement déserte et sans vie, encercle le volcan. On est littéralement au pied de l’un des volcans les plus actifs de notre planète. Je ne crois pas qu’on réalise sur le coup. On traverse la plaine puis on s’engouffre dans le lit de la rivière qui fait le tour du Mt Yasur. Un moment mémorable et unique.

 

 
 
 

 

Vue de la Ash Plain et le lit de la rivière depuis le ciel
Balade dans la plaine des cendres ou Ash Plain
Marche dans le lit de la rivière au pied du volcan Yasur
Falaises de couleur ocre autours de la Ash Plain

 

Peu de gens prennent d’ailleurs le temps de se perdre dans la plaine des cendres. La majorité y restera quelques minutes lors d’un stop, alors en route pour l’ascension du volcan Yasur. Je conseille vivement de s’y attarder quelques heures comme je le raconte dans cet article. L’expérience en vaut vraiment la peine.

 
 
 

 

Escalade de l'un des flancs du Mt Yasur dans la Ash Plain

Port Resolution, plage de sable noir et Shark Bay

En début d’après-midi, notre chauffeur vient nous chercher au IMAIO village. Il nous emmène tout d’abord en direction de Port Resolution. Le temps est correct ce jour là mais le vent est de sortie. On traverse le village de Port Resolution avant d’atteindre la plage. Cette dernière se trouve dans une baie relativement grande. On en profite pour se balader au bord de l’eau pendant que notre chauffeur va voir si l’on peut déjeuner au “restaurant” du coin. Il s’agit en fait de la cuisinière du village qui possède une cabane en bord de plage et dont la cuisine est très réputée. Quelques pêcheurs du villages tentent d’attraper leur repas du soir et nous saluent alors que l’on passe à côté d’eux.

 

 

De retour nous apprenons que malheureusement, on ne pourra pas déjeuner ici. Aujourd’hui c’est Dimanche. La plupart des habitants consacrent ce jour à l’église, aux prières et à la famille. Ce n’est pas grave, les lieux sont tout de même sympa et on en a bien profité. On sort alors les gâteaux achetés la veille à Lenakel pour ne pas mourir de faim. On est sauvé.

 

 
 
 

 

Pirogue traditionnelle sur la plage de Port Resolution
Assis sur un banc au bord de l'eau à Port Resolution
La plage de Port Resolution

 

La deuxième étape de la journée est une magnifique plage de sable noir. Logée dans une baie, le contraste entre la couleur bleu azur de l’océan et le noir fusain du sable est magique. Notre guide-chauffeur nous fait signe de le suivre. On marche maintenant en direction d’une famille de locaux regroupés dans un coin de la plage. Une fois à côté d’eux on réalise qu’ils se tiennent en fait autour d’une source d’eau chaude souterraine qui resurgit au milieu de la plage. Pour le moins intriguant, ce n’est certainement pas tous les jours que l’on peut voir ça. Ils mettent à profit cette eau presque bouillante pour cuire du tarot et manioc. Très ingénieux.

 

 

Avant de repartir j’en profite pour faire décoller le drone, au plus grand amusement des enfants qui se trouvent sur la plage. Intrigués ils se figent tout d’abord à quelques mètres de moi avant que je ne les invite à venir voir les images sur mon écran. Ils en sont émerveillés. Un moment unique en son genre, de partage et de sourires. C’est pour des moments tels que celui-ci que j’apprécie tant le voyage et la découverte de nouveaux pays.

 
 
 

 

Source d'eau chaude sur une plage de sable noir à Tanna
Enfants Vanuatais sur une plage de Tanna
Plage de sable noir à Tanna vue du ciel

 

Nous reprenons maintenant la route en direction de Shark Bay. Il s’agit en fait d’un point de vue en haut d’une falaise. Les jours de beau temps on peut y apercevoir des requins en contrebas. Notre chauffeur nous déconseille cependant d’y aller aujourd’hui. Avec le vent actuel, il y aura des vagues et on ne pourra pas apercevoir le moindre requin. On renonce donc, cela nous fera plus de temps pour faire autre chose. Pour ceux qui souhaitent s’y rendre, le coût d’entrée pour Shark Bay est de 1 000 vatus par personne.

 
 
 

 

Route et végétation sur l'île de Tanna au Vanuatu

Un Banyan tree géant en plein cœur de la jungle

 

Comme nous n’avons pas pu aller voir Shark Bay, notre chauffeur nous emmène dans l’un de ses endroits favoris sur l’île, un banyan tree géant. Une fois sur place on est bouche bée. Il est I-M-M-E-N-S-E.

 

 

 

 

 
 
 

 

 

D’ailleurs, saviez-vous que les Banyan trees (figuier des banians) ne sont en fait que des parasites?

 

 

Tout commence lorsqu’un oiseau, alors mangeant une figue, laisse échapper quelques graines sur l’arbre dans lequel il est posé. La graine germe alors au creux d’une branche et déploie ses racines en direction du sol. Plus ses racines grandissent, plus elles font suffoquer l’arbre originel. En quelques dizaines d’années, le Banyan tree (qui en vérité n’est pas réellement un arbre à proprement parler) prendra le dessus et l’arbre dans lequel il s’est installé mourra. Alors que l’on s’approche du banyan tree, on pourrait croire que plusieurs arbres ont fusionné entre eux. Mais il s’agit en fait des multiples racines qui ont poussé au fil des années.

 

 

Une triste histoire mais qui produit un résultat magnifique et surprenant. Ce type de figuier se distingue non par sa hauteur (ne dépasse que rarement les 30 mètres), mais par la surface qu’il peut couvrir. Le plus large au monde occupe actuellement une superficie de presque 19,000 mètres carrés!

 

 

 

 
 
 

 

Tree house dans le banyan tree géant au milieu de la jungle sur l'île de Tanna

Le Volcan Yasur et la randonnée au sommet

 

Alors que la fin de la journée s’annonce petit à petit, on se dirige maintenant vers le volcan Yasur. On a réservé l’ascension au coucher de Soleil.

 

 

Si je devais résumer, ce moment restera l’un des plus mémorables que j’ai vécu jusqu’à ce jour. Voir la lave en fusion qui bouillonne au cœur du cratère et qui, à certains moments, se fait propulser dans l’air au dessus de nos tête est tout simplement magique.

 

 

 

 
 
 

 

 

Réputé comme le volcan actif le plus accessible au monde, il est tout simplement impressionnant. L’accès se fait avec un guide agréé et en groupe. On emprunte d’abord un 4×4 qui nous conduit sur l’un des flancs du volcan, avant de finir à pied et rejoindre le sommet. De là, on peut admirer sous différents angles les deux cratères principaux et la lave en contrebas en marchant sur la crête.

 

 

Aucune barrière à part au début, un vent puissant et des bouffées d’air parfois suffocantes sont au rendez-vous. Il ne faut pas avoir froid aux yeux!

 

 

Pour plus de précision sur l’expérience en elle-même, je détaille toute l’ascension, le prix et comment s’organiser sur place dans cet article.

 

 

 

 
 
 

 

Eruption volcanique au sommet du Mt Yasur sur l'île de Tanna au Vanuatu

Bref passage à Sulphur Bay

 

Alors que l’on se remet toujours du moment magique de la veille, on se réveille en douceur dans notre cabane perchée dans les arbres. Une nouvelle journée peut commencer. On adresse un dernier au revoir au volcan de loin avant de prendre la route pour rejoindre l’autre côté de l’île.

 

 

En chemin on s’arrête à Sulphur Bay. Cette plage de sable noir située non loin de l’entrée du volcan (environ 20 minutes) abrite une source d’eau chaude. Il faut malheureusement s’acquitter du prix de 1 000 vatus par personne pour patauger dans l’eau ou s’y baigner. Les lieux sont beaux mais nous avons nettement préféré la plage de sable noir de la veille. Cette dernière était gratuite et les locaux bien plus accueillants.

 

 

 

 
 
 

 

Expérience et nuit à la Blue Cave

 

La Blue Cave est sans aucun doute un must do sur l’île de Tanna.

 

Daniel et sa femme Rachel sont les propriétaires des lieux et vous proposent même de dormir au village dans l’un de leurs bungalows aménagés. Une expérience unique et qui nous a vraiment plu.

 

 

Située au nord-ouest sur l’île de Tanna, elle est accessible principalement par la mer. Bien évidemment on y a été par la voie terrestre à l’aller…ce qui a donné lieu à une aventure hors du commun que je raconte ici.

 

Entièrement creusée dans la falaise, la blue cave est une grotte sous marine accessible à la nage. À marée haute on doit nager sous l’eau pour entrer dans la grotte. À marée basse en revanche, une petite ouverture au creux des vagues permet de distinguer l’entrée de la grotte.

 

 

Une fois à l’intérieur on en prend plein les yeux: la grotte est illuminée par un puit de lumière naturelle au plafond, qui en se reflétant dans l’eau donne à cette dernière une superbe couleur bleue turquoise. C’est l’endroit parfait pour prendre quelques clichés et immortaliser ce moment. Le fond de la grotte est à sec et il est possible de monter sur les rochers pour prendre la pose. Il ne faut pas me le dire deux fois!

 

Après s’être bien amusé dans la grotte, on ressort à l’air libre. On est presque ébloui par toute cette lumière après quelques dizaines de minutes à l’intérieur dans l’obscurité. Une fois sur la falaise on a la possibilité de s’élancer à nouveau dans l’eau depuis plusieurs endroits. Les plus aventureux s’élanceront du point le plus élevé situé à près de 10 mètres de hauteur. Mieux vaut ne pas avoir le vertige.

 

 

On retourne ensuite à notre bungalow pour se poser un peu en attendant le repas du soir. L’heure arrivée, Daniel et sa femme nous préparent un plat local composé de manioc, riz et lait de coco. Un régal!

 

De quoi achever notre séjour sur Tanna de manière idéale. Le lendemain matin on repart en bateau depuis la Blue Cave pour accoster au ponton du White Grass resort. De là on prendra un bus pour 250 vt par personne pour rejoindre l’aéroport et s’envoler à nouveau vers Port Vila.

 

 

 

 
 
 
 
 

 

Tarot et poisson préparés traditionnellement au village de la Blue Cave sur Tanna
Bungalow au lever de Soleil à la Blue Cave sur Tanna

Côté pratique: comment rejoindre et se déplacer sur tanna

 

Rejoindre Tanna se fait majoritairement par avion au départ de Port Vila. Si vous arrivez depuis l’international (comme nous), l’avion s’arrêtera forcément au préalable à Port Vila. De là on prendra une correspondance pour l’aéroport de White Grass situé sur la côte Est de Tanna.

 

 

Air Vanuatu proposent des vols réguliers vers Tanna. Sinon des transports privés font aussi la navette mais s’avèrent être plus chers. Il est possible de prendre un bateau (nettement moins cher) mais il faudra compter 12-15h de trajet et un voyage houleux.

 

 

Aucune location de voiture n’est possible sur l’île donc il est nécessaire de passer par un chauffeur. Réserver à l’avance son trajet est recommandé pour éviter l’attente à l’aéroport. Ce dernier est vraiment minuscule avec (presque) aucun aménagement. En général votre transport pourra être organisé quand vous réserverez votre hébergement.

 

 

 

 
 
 

 

Selfie devant l'avion de Air Vanuatu avant d'embarquer
Vue du ciel en plein vol avec Air Vanuatu

Trouver un Logement sur Tanna

 

Deux types d’expériences sont possibles sur Tanna. La première, la plus relax et non prise de tête, est de séjourner dans l’un des resorts près de l’aéroport. Là-bas ce sera plutôt confort, détente et facilité d’accès. Les deux complexes hôteliers principaux sont le Evergreen Resort et le White Grass Resort. Tous deux peuvent aussi vous organiser des tours dans l’île ce qui peut s’avérer très pratique.

 

 

 

La deuxième solution est celle que nous avons choisie. Plus rustique mais également empreinte d’aventure. Il s’agit de dormir chez l’habitant, au plus près de la population locale. La meilleure option pour trouver ce type de logement est de se rendre sur le site de l’office de tourisme qui les recense tous.

 

 

 

 

Pour notre part nous avons réservé via Airbnb. Il s’agissait cependant de l’une des tree houses mentionnées sur le site de l’office du tourisme. Nous avons opté pour celle-là pour nos deux premières nuits.

 

 

 

 

Pour notre dernière nuit, nous avons opté pour la passer au village de Daniel et Rachel à proximité de la Blue Cave comme précisé plus haut. Pour les réservations vous pouvez les contacter ici.

 

 

 

 
 
 

 

Bungalow pour dormir à la Blue Cave
Dans la cabane en haut du banyan tree à Tanna

Budget et Coût pour 3 jours sur Tanna

 

Voilà en détail ce que nous avons payé sur place et en trajet pour notre séjour à Tanna (avion depuis Port Vila inclus). Cela peut évidemment varier selon la saison et si vous pouvez ou non négocier certains prix (comme vos transferts en voiture).

 

 

 

 
 
 s

 

Type de dépenseCoût en Vanuatu Vatu (VUV)Coût en Dollar Australien (AUD)
Taxe d'aéroport (obligatoire)400 VT$5
Avion Aller / Retour Port Vila - Tanna55 000 VT$680
Transport aéroport - Volcan Yasur / IMAIO Village6 000 VT$75
Logement dans la treehouse (2 nuits)7 300 VT$90
Chauffeur pour la demi journée5 000 VT$60
Ascension Mt Yasur19 500 VT$240
Transport IMAIO Village - Lenakel5 000 VT$60
Logement Blue Cave8 100 VT$100
Accès à la Blue Cave4 000 VT$50
Transport White Grass resort - Aéroport500$5
Courses et repas locaux6 000 VT$75
Extra et tips2 000 VT$40
Total pour 2 personnes / 1 personne118 800 VT / 59 400 VT$1 480 / $740

 

L’avion pour rejoindre Tanna depuis Port Vila est clairement la plus grosse dépense. Et il est difficile d’en échapper, bien que les prix peuvent varier. Si l’on exclut les vols pour se focaliser sur le coût sur l’île, on arrive à un total d’environ 31 900 VUV / 395 AUD par personne pour 3 jours.

 

 

Comme on peut donc le voir, Tanna et le Vanuatu en général coûtent relativement cher. C’est d’ailleurs selon moi, l’une des choses à bien prendre en compte avant de partir au Vanuatu. Une fois sur place, on peut cependant négocier certains prix ou encore diminuer les coûts en fonction des logements et transports que l’on choisit.

 

 

 

 
 
 

 

J’espère vous avoir donné envie de visiter ce petit bout de paradis sur terre! Pour plus de photos sur Tanna et mon aventure au cœur de l’île je vous invite à me rejoindre sur Instagram @exploringpaw. Pour toutes questions, n’hésitez pas à poster un commentaire ou m’envoyer un message.

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.