Vanuatu | Plongée sur l’épave du SS President Coolidge

Une épave vingt mille lieues sous les mers

Connu pour ses eaux tropicales et fond marins exceptionnels, je me devais d’aller explorer le grand bleu au large du Vanuatu. Cependant, le site de plongée le plus connu de l’archipel n’est pas forcément celui auquel on pourrait s’attendre. Pas de coraux multicolores ou de poissons à foisons. Ici, la star c’est l’épave du SS President Coolidge, un paquebot américain reposant au fond de la baie d’Espiritu Santo. Embarquons ensemble pour une aventures vingt mille lieues sous les mers.

INFOS PRATIQUES

Comment le SS President Coolidge s’est retrouvé au fond de l’océan?

Construit en 1931, le SS President Coolidge était un paquebot américain originellement conçu pour les croisières de luxe. Lors de la seconde guerre mondiale, il fut réquisitionné et servi de navire de transport pour les troupes américaines. Pouvant contenir plus de 1 500 passagers lors de croisières, puis environ 5 000 soldats durant la guerre, il mesurait près de 200 mètres de long pour 25 mètres de large. Un beau bébé!

 

En 1942, au cours d’une manœuvre dans la baie de Luganville, le paquebot heurte une mine américaine destinée à protéger le port. Le capitaine tente alors d’échouer le bateau sur la plage de manière à le stabiliser et pouvoir ensuite le réparer. Malheureusement le SS President Coolidge butte sur les récifs à l’approche du rivage et sombre finalement dans l’océan.

 

Aujourd’hui cette épave est un véritable terrain de jeux pour les plongeurs du monde entier. En effet, près d’une vingtaine de plongées différentes sont proposées, chacune explorant une partie différente du bateau. Étant incliné sur l’un des ses flancs, le point le plus accessible du paquebot est à 20 mètres de profondeur. Sa poupe quant à elle repose à près de 70 mètres au fond de l’océan.

Réserver sa plongée: prix, certification nécessaire et autres détails

Différents clubs, pour ne pas dire tous, proposent des plongées sur le SS President Coolidge. Pas besoin de préciser: il s’agit du spot le plus connu au Vanuatu. Certains viennent même à Luganville juste pour plonger sur cette épave, à raison de plusieurs fois par semaine.

 

Pour réserver, rien de plus simple: rendez-vous à l’accueil de votre hôtel. Là on vous guidera et donnera toutes les informations nécessaires. Séjournant à The Espiritu Hotel dans le centre ville, il y avait même un club de plongée directement à l’accueil ce qui m’a grandement simplifié la tâche. Il s’agissait de Pacific Dive et comme tout s’est bien passé avec eux, je n’ai aucun problème à les recommander. Certains m’ont aussi parlé de Allan Power, un des clubs les plus connus de l’île. Je les remercie au passage de m’avoir permis d’utiliser plusieurs de leurs photos pour mon article. Pour plus d’options, vous pouvez vous rendre sur le site de l’office du tourisme du Vanuatu.

 

Les prix diffèrent selon le club, le matériel dont on a besoin et la saison à laquelle on se rend au Vanuatu. Avec Pacific Dive, la plongée tout matériel compris m’a coûté 8,500 vatus. On vous proposera sans doute deux plongée avec un prix dégressif, probablement autours des 15,000 vatus. Si vous avez votre équipement (palmes, masque, tuba, combinaison, etc), un rabais additionnel pourra en général être offert.

 

Une certification PADI Advanced Open Water (30 mètres) ou CMAS 1 Star (20 mètres) est nécessaire pour plonger sur le SS President Coolidge. En effet, le point le moins profond se situant à une vingtaine de mètres sous l’eau, vous ne pourrez pas voir grand chose autrement. Pour ceux qui ont la certification CMAS, vous pourrez généralement descendre sous les 20 mètres (selon votre aisance sous l’eau), mais cela reste à la discrétion du chef de palanquée.

 parlé de

À savoir avant de réserver votre plongée

 

Sauf exception, vous ne pourrez pas explorer l’intérieur du paquebot au cours de la première plongée. La raison principale est que le moniteur souhaite savoir quelle est votre consommation d’air et comportement sous l’eau avant de pouvoir vous emmener au cœur de l’épave. De la sorte, il pourra organiser un parcours qui vous permettra de sortir à temps de ce labyrinthe sous-marin!
 

 
Retour de la plongée sur l'épave du SS President Coolidge

La plongée sur le SS President Coolidge

Si vous vous rappelez du petit historique en première partie (quoi, vous ne l’avez pas lu!?), vous vous souviendrez que le capitaine avait essayé d’échouer le bateau sur la plage avant que ce dernier ne sombre. L’épave se trouve donc à quelques dizaines de mètres du rivage seulement, la rendant très accessible.

 

 

Un, deux, trois et c’est parti!

Notre navette nous a déposé au bord de baie avec tout notre équipement, près d’une petite jetée. C’est de là que nous nous sommes préparés pour ensuite se jeter à l’eau, avant de s’immerger totalement. Alors que l’eau en surface s’avère être un peu trouble, une corde nous sert de guide pour avancer dans la bonne direction. Enfin, après quelques minutes de décompression et descente sans grande visibilité, elle nous apparaît. Elle est immense! L’épave se tient juste devant nous, et ce qui est encore plus impressionnant c’est qu’on n’en voit pas la fin: elle s’enfonce dans les profondeurs marines sous nos palmes.

 

 

 

 

Tout doucement on tourne autours du paquebot pour se retrouver sur l’un de ses flancs ou nous continuons de descendre pendant une petite dizaine de mètres. La flore et faune marine ont clairement repris leurs droits sur cette épave vieille de près de 80 ans. A notre approche, quelques petits poissons trouvent refuge derrière un ancien hublot, tandis qu’une murène nous observe du coin de l’œil depuis son repère. Le nombre impressionnant d’ouvertures dans la coque semblent être une invitation pour partir à l’aventure au cœur de l’épave. Il est bien évidemment déconseillé d’y aller par soi-même vu le labyrinthe que ce doit être!

 

Notre moniteur se tourne alors vers nous, pointant du doigt une petite cavité dans la coque. En s’approchant, il saisit un ancien obus couvert de coraux qu’on se passe de main en main afin de l’observer de plus près. On se rend compte à quel point ce lieu est chargé de souvenirs vieux de plusieurs dizaines d’années maintenant. Le reste de la plongée s’effectue sans aucun problème: nous continuons de longer la coque du SS President Coolidge, avant de remonter et passer au-dessus du pont supérieur, pour enfin tranquillement rejoindre le rivage.

 

Une deuxième plongée?

En résumé, la première plongée sert de reconnaissance et est amplement suffisante si vous voulez avoir un aperçu du paquebot. Si vous avez le temps et l’argent je conseillerais d’opter pour la seconde plongée qui vous permettra d’explorer l’intérieur même de l’épave. Elle s’effectue dans la plupart des cas quelques heures après la première.

 

De manière générale, veillez à bien respecter les règles, suivre le moniteur en permanence, garder un œil sur votre consommation d’air et tout se passera bien. L’un des membres de notre palanquée s’est par exemple un peu éloigné et a commencé à suivre un autre groupe de plongeurs avant d’être rappelé à l’ordre. Il est facile de se perdre dans cette immensité bleue!

 

 

 

Cet article fait partie d’une série d’articles que j’écris sur l’île Espiritu Santo au Vanuatu, vous pouvez les découvrir ici :

Nanda blue hole & Matevulu blue hole

Snorkeling au Million Dollar Point

– Partir en exploration dans la Millenium Cave (à venir)

 

Un séjour sur Espiritu Santo sans aller rendre visite au SS President Coolidge n’est presque pas envisageable. Certains viennent de (très) loin juste pour venir plonger sur cette immense épave dans la baie de Luganville. Un joyau sous-marin à (re)découvrir sans modération.

 
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.