Freshwater Plantation: visite d’une plantation de cacao sur Aore Island

Un après-midi sur l'île Aore en face de Luganville pour apprendre le processus de production du chocolat

Après une journée pleine d’aventure dans la Millenium Cave et juste avant de partir en road trip vers le nord d’Espiritu Santo, on opte pour une sortie culturelle. J’ai nommé, la Freshwater Plantation. Cette plantation de cacao située sur Aore Island, juste en face de Luganville, vous permettra d’apprendre tout ce dont vous voulez savoir sur le chocolat et comment il est fait. Bien plus encore, la visite de la plantation vous en apprend énormément sur les lieux, l’histoire et la flore de l’île. J’ai tout simplement adoré.

 

Prix

4 000 VT

Accès

Bateau

Localisation

Aore Island

Durée

2h à une demi-journée

Difficulté

Facile

LA FRESHWATER PLANTATION EN QUELQUES MOTS

Visible depuis Luganville, l’île d’Aore abrite plusieurs plantations de cacao dont celle que nous visitons aujourd’hui, la Freshwater Plantation. Cette dernière n’a d’ailleurs pas toujours été une plantation de cacao. Durant la seconde guerre mondiale, la plantation fournissait de l’eau douce pour la base militaire américaine alors présente sur Espiritu Santo. C’est ce qui lui a d’ailleurs donné son nom: Freshwater Plantation.

 

De nos jours, les lieux ont été transformé en un magnifique domaine possédant une ferme organique, un restaurant et même quelques logements pour ceux qui souhaitent y séjourner la nuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA Freshwater Plantation vue de drone

 

Cernée d’un côté par un bras de mer rejoignant la baie de Luganville et de l’autre par une forêt tropicale dense, le cadre y est vraiment très agréable.

 

Alors que l’on attendait notre guide pour la visite de la plantation, on a pu tester les chaises suspendues sur la terrasse avec vue sur la jungle. Autant vous dire qu’on ne voulait plus les quitter tellement on y était bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moment détente dans les chaises suspendues avant la visite de la plantation de cacao

VISITE DE LA FRESHWATER PLANTATION

 

C’est parti. On suit notre guide qui est venu nous chercher à la réception. Aussi surprenant que cela puisse paraître on est les seuls à faire la visite. On aura donc le droit à une visite privée, plutôt sympa. C’est sûrement car nous ne sommes pas en pleine saison. Quoi qu’il en soit, on ne s’en plaint pas, loin de là.

 

 

 

 

 

Traversée de la plantation de cacao

 

 

On suit notre guide sur un petit chemin bordé de palmiers, cocotiers, cacaoyers et bananiers. Machette à la main, il nous explique alors l’histoire de la plantation en détails tout en nous apprenant un peu plus sur les plantes qui nous entours. Certes très instructif, on commence à bien connaître ce qui nous entoure après notre exploration dans la Millenium Cave faite juste la veille.

 

Après quelques minutes on se retrouve devant un cacaoyer. La taille des fèves de cacao est impressionnante. Je ne pensais pas que c’était si gros! Leur couleur jaune indique qu’elle ne sont pas encore arrivées à maturité. La récolte ne sera que dans plusieurs semaines seulement. Ce sont les fèves de ce fruit qui une fois séchées, seront utilisées pour faire le chocolat.

 

 

 

 

Fruit du cacaoyer
Fleur tropicale dans la Freshwater Plantation

 

 

On s’arrête maintenant devant un cocotier. Quelques secousses de l’arbre et un geste net et précis plus tard avec sa machette, le guide nous fait goûter la chair d’une noix de coco. Pas trop mal mais pourrait être plus mûr!

 

La balade continue. On se retrouve maintenant sur un chemin plus étroit et entouré d’une végétation bien plus dense. De magnifiques fleurs tropicales se dévoilent ici et là au fur et à mesure que l’on avance. Les feuilles et fougères sont immenses. On se croirait dans Jurassic Park. Les dinosaures en moins. Mais attention tout de même, les araignées ne sont pas loin elles!

 
 elles

 

Mika à côté des fougères géantes pour la comparaison de taille
Fleur tropicale du Vanuatu
Araignée dans la Freshwater Plantation

La « bat cave »: au plus profond d’une grotte infestée de chauve-souris (et cafards)

 

Alors que l’on s’avance un peu plus dans les terres vers le centre de Aore Island, le terrain devient plus accidenté. On est maintenant au pied d’une falaise. On poursuit notre chemin au pied de la falaise pendant quelques temps avant de tomber sur l’entrée d’une grotte.

 

Notre guide nous signale qu’il s’agit de la “bat cave”, autrement dit cette grotte abrite un nombre impressionnant de chauve-souris. Tant que l’on ne fait pas trop de bruit ça devrait aller…

 

Sur les premiers mètres, pas de soucis, la lumière du jour pénètre encore à l’intérieur. De plus l’immense hauteur de la grotte permet de faire rentrer les quelques rayons de Soleil qui ont pu pénétrer l’épaisse végétation au-dehors. Plus on avance, plus il fait évidemment sombre. C’est l’heure de sortir les torches.

 

Et là c’est la cata… Jusque là on n’y prêtait pas vraiment attention maintenant qu’on y voit vraiment bien…le sol grouille de gros cafards! Pas les petits qu’on a en France, non. Plutôt les gros ravets qu’on a aux Antilles ou encore ici en Australie. Et le mieux dans tout ça? On est en tongs!

 

Après tout, cela ne devait être qu’une “simple visite de la plantation de cacao”. Bref on prend sur nous. Heureusement les cafards ne montent (théoriquement) pas sur nous. Autant vous dire qu’on mise tout sur la théorie à ce moment précis.

 

Quand vient alors de traverser un pont suspendu au milieu de la grotte. Bien évidemment aucune question de toucher aux cordes, lesquelles regorgent de cafards. C’est donc avec prudence et en maintenant notre équilibre que l’on traverse. On arrive alors au fond de la grotte. Là on entend nettement les chauve-souris qui s’agitent au-dessus de nos têtes.

 

Fait intéressant, ces dernières se nourrissent des cafards qui à leur tours se nourrissent des déjections des chauve-souris. La boucle est bouclée. Pas très ragoutant je vous avoue, mais on a survécu.

 
 

 

Sur les hauteurs de la plantation, en pleine jungle tropicale

 

En sortant de la grotte, la première chose que l’on fait est de vérifier nos pieds. Au cas où un cafard ait décidé de prendre l’air, on n’est jamais trop prudent.

 

Maintenant, le chemin grimpe. On monte toujours plus haut et on s’enfonce toujours plus loin dans la jungle. Au bout d’un certain temps on arrive au pied d’un banyan tree géant. Caractéristiques du Vanuatu, ces arbres gigantesques sont surtout impressionnants de par la superficie qu’ils couvrent. De longues lianes et racines s’entremêlent pour former un tronc d’un diamètre pouvant être gigantesque. Très solide, c’est souvent dans ces arbres que sont construites les cabanes pour dormir comme celle où nous avons passé la nuit sur l’île de Tanna en face du volcan Yasur.

 

On redescend maintenant vers la plantation. Après un petit arrêt afin d’observer la baie de Luganville depuis un point de vue, on repart vers la plantation.

 
 
 

 

La forêt tropicale depuis les hauteurs de la Freshwater Plantation

 

Un petit bonjour aux animaux de la ferme sur le retour

 

Une fois de retour en bas, on s’arrête quelques instant pour nourrir des chèvres et leurs bébés. Plutôt atypique et on ne s’y attendait pas. Attention tout de même à ce qu’elles ne chargent pas la tête et cornes baissées. On a eu chaud à un moment!

 

Un peu plus loin ce sont des canetons que l’on a l’occasion de voir. La photo peut sembler étrange. Mais pas de panique. Ils étaient alors rassemblés entre eux dans un enclos pour éviter qu’ils ne se dispersent sur l’île.

 
 
 
 

 

Chèvre dans la Freshwater Plantation
Canetons dans la Freshwater Plantation

 

 

Comment passe-t-on du cacao au chocolat: un long processus entièrement réalisé dans la Freshwater plantation

 

Un peu plus loin, on s’arrête dans une petite cabane au milieu de la Freshwater Plantation. Il s’agit là d’un exemple concret de la manière dont on produit le chocolat sur l’île. Notre guide prend alors le temps de nous expliquer tout le procédé dans les moindres détails.

 

Tout d’abord les fruit du cacaoyer sont récoltés. Ils sont ouverts et les fèves sont alors séparées et stockées séparément. Ce sont les fèves qui vont permettre la réalisation du chocolat comme on le connaît.

 

 

 

 
 
 
 

 

 

 

 

Après la récolte, la fermentation. Celle-ci est faite de manière artisanale. Les fèves sont empilées en plusieurs tas et recouvertes par des feuilles de bananier pendant quelques jours. Ensuite les fèves sont étalées sur de grandes planches et laissées face au Soleil. C’est ainsi qu’elles sèchent pendant plusieurs jours. Avant d’être transformées sous différentes formes de chocolat.

 

Il n’en fallait pas plus pour nous donner l’eau à la bouche. La parfaite note sucrée pour finir cette visite en beauté. C’est dommage qu’ils ne proposent pas de dégustation pour tester les différents chocolats. Peut-être que ce n’est possible qu’en haute saison. On profite tout de même de la demi-heure qui nous reste avant la prochaine navette pour se poser auprès de l’eau. Au risque de me répéter, le cadre est vraiment idyllique.

 
 
 
 

 

INFO PRATIQUE: RÉSERVER ET ACCÉDER À LA FRESHWATER PLANTATION

 

 

Réserver son tour dans la Freshwater Plantation

 

 

 

Pour réserver, demander à l’hôtel où vous loger et ils pourront organiser cela pour vous. Sinon il est possible de le faire via le site internet de la Freshwater Plantation directement. Ou alors passer par le site de l’office du tourisme.

 

 

Ce dernier recense d’ailleurs les différents tours possibles. Néanmoins on ne nous a pas donné toutes ces options donc peut être qu’ils ne sont plus tous possibles. Le tour qu’on l’on a réalisé était en fait une combinaison de plusieurs choses, pas sur que ce soit un tour bien défini comme indiqué sur le site. Peut-être que nous étions en période creuse ou saison basse. Ou alors peut-être que le guide a décidé sur le moment étant donné que nous étions les seuls à l’accompagner. Bref, si vous souhaitez un tour en particulier il vaudra sûrement mieux se renseigner au préalable.

 
 
 

 

 

Accéder à la Freshwater Plantation

 

La Freshwater Plantation se trouve sur une île, Aore Island. Pas de panique, chaque tour inclus le transfert depuis la terre ferme. Le trajet est vraiment court et un petit bateau navette viendra vous récupérer pour vous amener sur l’île.

 

 

Le plus dur n’est pas de s’y rendre. Mais plutôt de trouver où prendre le bateau. En effet il n’y a pas de ponton ou réelles indications sur où la navette accostera. L’endroit se nomme St Michel Wharf. Il s’agit en fait d’une mini plage en bord de route, accessible via un petit chemin en terre. En provenance de Luganville, il vous faudra tourner sur la gauche un peu après l’église de Saint-Michel.

 

 

 
 
 
Vue aérienne du ponton pour le bateau vers Aore Island
Il est possible de prendre un taxi jusqu’au St Michel wharf. C’est ce qui est sûrement le plus simple d’ailleurs car le chauffeur connaîtra les lieux. Sinon il est possible de garer votre voiture en face de l’eau près du gros container blanc.
  
On accoste sur Aore island via un petit ponton en bois juste à côté d’une petite plage. Une fois à terre, suivez le chemin vers l’intérieur. On passe à côté des plusieurs chalets destinés à la location, puis les toilettes, pour enfin arriver à l’entrée de la Freshwater Plantation.
 
 
 
 
 
Ponton en arrivant sur l'île Aore Island

On y a passé quelques heures. Mais on aurait pu y rester la journée. La Freshwater Plantation n’est qu’une petite partie de Aore Island. Si vous avez le temps, prenez un vélo et partez sur les petits chemins autour de l’île. Dans tous les cas, la visite de la plantation en elle-même a été un agréable moment qu’on hésiterait pas à recommander. 

Partager

4 réflexions sur “Freshwater Plantation: visite d’une plantation de cacao sur Aore Island”

  1. Moi non plus j’aime pas trop les gros cafards comme toi et lors de notre voyage en Indonésie avec ta mère je me rappelle dans le village de pangandaran sur l’île de Java avoir scrupuleusement examiné avec attention toutes les chambres (une douzaine!) d’un petit hôtel(en soulevant les matelas, scruté le lavabo et la douche, ouvert les placards….) avant de choisir la nôtre : celles où il y en avait le moins 🙄
    L’Indonésien se demandait vraiment pourquoi je mettais autant de temps à choisir 😂
    Bon ça devait être aussi car tu étais dans le ventre de Nathalie et que tu m’avais sûrement suggéré de vérifier 😉

    1. Ah oui c’est vrai que des cafards dans la chambre c’est encore moins réjouissant! Heureusement ceux là ils étaient en extérieur. Mais au final le reste de la visite était top alors ça fait un peu oublier ce moment.

  2. Se retrouver dans une grotte grouillante de cafards au sol et et chauves souris au plafond alors qu’on etait parti pour visiter une plantation de cacao….pas banal!!😂
    Le cadre a l’air super sympa en tout cas! Ça confirme mon envie de visiter le vanuatu!

    1. Ca c’est sur que on ne s’y attendait pas! Mais au final ça fait partie des imprévus dans le voyage et maintenant ça fait de bons souvenirs. Ce qui est un peu plus triste c’est que la Freshwater Plantation a été dévastée durant la tempête qui a frappé le Vanuatu un peu plus tôt cette année. Ils sont encore en train de réparer les dégâts à l’heure actuelle… En espérant qu’ils pourront ré-ouvrir bientôt car c’était vraiment un endroit superbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.