Randonnée dans la Berowra Valley

Une journée d'aventure dans le Berowra Valley National Park

Alors que l’un des plus beaux jours de ces dernières semaines était en vue, nous en avons profité avec quelques amis pour partir en randonnée dans le Berowra Valley National Park. Après 15km et près de 5h de marche, on était bien content d’en avoir fini. Mais la randonnée en elle-même fut une bien belle surprise, dépassant mes attentes.

 

Berowra Valley

Berowra

15 km

5 h

MOYEN

Berowra Valley National Park: accès et itinéraire de randonnée

Accéder au Berowra Valley National Park

 

Le parc national de la Berowra Valley est relativement facile d’accès. En voiture plusieurs points d’entrée sont envisageables. Il est même possible de rejoindre Crosslands Reserve au milieu du parc avec son véhicule.

 

En prenant le train, Berowra Station et Mount Kuring-Gai Station sont les deux points d’entrée principaux. Nous nous sommes arrêtés à Berowra et c’est de là que nous avons commencé la randonnée.

 
Pont traversant la rivière dans le Berowra Valley National Park
Panneau de départ de la randonnée dans le Berowra Valley National Park
Cigale sur une feuille le long du chemin de randonnée

Notre itinéraire de randonnée: Berowra – Crosslands Reserve – Mount Kuring-Gai

 

Initialement nous avions prévu de faire une randonnée sur deux jours en campant au Berowra Creek campground. Malheureusement les prévisions météo nous ont fait changer d’avis: on devait se prendre une averse monumentale dans la soirée. Du coup, on fera presque le même parcours mais sur la journée.

 

Depuis Berowra Station on rejoint le Berkeley trail qui débute juste derrière le Berowra District Hall. On oublie le bruit des voitures…pour rejoindre un chant infernal de cigales. Le son est tellement puissant qu’on en deviendrait presque sourd! On quitte ce chemin juste avant le Naa Badu lookout pour descendre vers Sams Creek. Cette partie de chemin n’est pas visible sur Google maps, seulement sur une carte topographique. De plus Sams Creek peut être immergée et impossible à franchir s’il a plu abondamment les jours précédents.

 

 

 

 
 

 

Traversée de Sam's Creek au début de la randonnée vers Crosslands Reserve
Sam's Creek après avoir descendu le chemin depuis la station de train de Berowra

De là on suit le Benowie walking track jusqu’à la Crosslands Reserve. Au retour on rebrousse chemin jusqu’au pont traversant Canal creek. Puis on bifurque sur une autre partie du Benowie walking track rejoignant Mount Kuring-gai station.

 

Randonnée dans le Berowra Valley National Park

 

Le Berkeley trail est la partie relativement facile car principalement en descente. Il s’agit aussi d’un management trail donc assez large et plat. Dès qu’on rejoint le Benowie walking track en revanche, c’est là que l’aventure commence.

 

On est mis dans l’ambiance par le nombre incroyable de marches que l’on doit descendre pour rejoindre Sams Creek. A ce moment, on ne veut même pas imaginer le chemin du retour… La végétation reste néanmoins luxuriante et c’est agréable d’être à l’ombre quand on sait que le Soleil tape au-dessus des arbres.

Descente sur le chemin vers Sams Creek
Chemin qui serpente dans la forêt vers Sams Creek
Petite pause sur le chemin

 

Une fois en bas, on suit la rive de la Berowra Creek jusqu’au lieu-dit Place of Wind. Là, plus aucune végétation à part quelques hautes herbes formant une grande plaine. Il s’agit en fait d’un marais que l’on va devoir traverser sur le petit chemin en bois construit à cet effet. Il n’est pas encore midi mais on sent bien la chaleur taper sur nos têtes durant la traversée.

Kayak pagayant sur la rivière Berowra Creek
Les marais de Place of Wind le long de la randonnée dans le Berowra Valley National Park

 

Fort heureusement, la traversée des hautes herbes ne dure pas longtemps. De l’autre côté du marais, on doit franchir la Calna creek via un petit pont. C’est d’ailleurs à cet endroit que l’on s’arrêtera au retour pour faire un petit plouf tellement il faisait chaud. Les prises de vues aériennes avec le drone valent vraiment le coup!

Vue du bras de rivière Calna Creek avec le drone
Vue aérienne de la Berowra Creek

 

On continuera ensuite jusqu’à la Crosslands Reserve. Cette dernière s’avère être bien animée. En effet, il est possible d’accéder à cet endroit par voiture et nombreux sont ceux qui y viennent pique-niquer en cette belle journée. On fera de même pendant une petite heure sur la grande pelouse à l’ombre d’un arbre.

Le moment insolite 

 

 

 

 

Avant de repartir et pendant que les autres font une petite sieste, je décide de sortir le drone. Les alentours ont l’air sympa et je pense faire quelques beaux clichés. C’était sans compter le petit oiseau qui manifestement n’a pas apprécié que je fasse décoller mon drone! A peine ce dernier s’élève dans les airs que je dois le ramener au sol de peur qu’il se fasse charger par l’oiseau. Tant pis, ce sera pour une autre fois.

 

 

On repart ensuite sur nos pas jusqu’au fameux pont où l’on piquera une tête dans l’eau. La bifurcation sur le Benowie track se fait juste avant de retraverser Place of Wind. En à peine 5 minutes on se retrouve attaqué par une horde de moustiques. Un conseil: ne restez pas immobile! Il nous faudra bien 10-15 minutes avant de sortir de cette “zone infernale”.

 

Plus on approche de la station, plus ça grimpe. On s’arrête quelques instants en haut d’une cascade pour boire quelques gorgées d’eau. On reprend notre route pour enfin arriver, épuisés, à Mount Kuring-Gai station et attendre le train pour nous ramener à Sydney.

Baie violette le long du chemin de randonnée
Pont de bois à traverser au cours de la rando
Calna creek et tous ses moutisques

Ce j’ai préféré au cours de la randonnée

 

J’ai vraiment été agréablement surpris par cette randonnée. Après avoir parcouru plusieurs autres parcs nationaux et arpenté de multiples autres chemins, je n’avais pas forcément de grandes attentes.

 

Si je ne devais mentionner que deux moments qui m’ont particulièrement plu lors de cette randonnée ce serait les suivants:

 

La descente vers Sams creek

 

Bien que l’on soit en descente ce n’est pas si simple. La pente est assez raide et il faut faire attention où on met les pieds. Néanmoins on marche en plein milieu d’une végétation luxuriante et le petit chemin est, il faut le dire, atypique. En bas on arrive à Sams Creek que l’on doit traverser en sautant de pierres en pierres, rendant le moment encore plus authentique.

 

 
Avancée de falaise et grotte le long de la randonnée
Eucalyptus géant dansle Berowra Valley National Park

Le pont traversant la Calna creek

 

L’endroit est indéniablement superbe: un petit pont surplombant un cours d’eau et reliant deux denses forêts. On s’y est baigné mais ce qui peut vraiment valoir le coup c’est de louer des kayak et de suivre le cours d’eau comme on a pu voir certains le faire. Sans aucun doute pour une prochaine aventure.

 
La rivière de Berowra Creek dans le parc national du même nom au nord de Sydney

Qui a dit qu’on devait faire plusieurs centaines de kilomètres pour trouver de magnifiques endroits à explorer? À 1h seulement au nord de Sydney, la Berowra Valley nous a agréablement surpris. Alors certes si on y va pour de la randonnée cela demande un peu d’effort, mais cela vaut vraiment le coup vu les paysages. Pour autant d’aventure mais une distance un peu plus courte, la randonnée du Grand Canyon dans les Blue Mountains est une très bonne alternative.

Partager

4 réflexions sur “Randonnée dans la Berowra Valley”

  1. Article très interressant comme toujours d’ailleurs !
    J’ai bien aimé l’anecdote aussi de l’oiseau qui voulait attaquer le drône et garder du coup son territoire….Ah Ah Ah
    Bravo
    Papa

    1. Merci 🙂
      Oui l’oiseau faisait des vols en piquet vers le drone! Je filmais à ce moment d’ailleurs donc on voit bien l’oiseau qui essaye d’attaquer le drone. Après il aurait aussi pu se faire mal donc j’ai préféré arrêter.

  2. Bertrand Mouton

    Une bien belle ballade tout près de Sydney dans la Berowra Valley. De belles photos et de bons commentaires. Tout cela donne envie de profiter de la nature partout dans le monde . Un grand merci pour ce moment d’évasion qui nous fait du bien en cette période difficile.
    Bertrand

    1. Merci Bertrand pour ce message. C’est vrai qu’en ce moment on ne rêve que d’évasion. C’était l’endroit parfait pour se ressourcer le temps d’une journée et profiter du beau temps estival australien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.