Cradle Mountain: la randonnée pour en atteindre le sommet

À la découverte du parc national de Cradle Mountain en tasmanie

Parmi les plus renommés d’Australie, le parc national de Cradle Mountain – Lake St Clair abrite des paysages à couper le souffle. Il n’est pas rare d’y croiser wombats, échidnés ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux. Les plus chanceux pourront même apercevoir un ornithorynque au détours d’un cours d’eau. Le parc national abrite également le légendaire Overland track, une randonnée de 80km qui traverse le massif montagneux dans toute sa longueur. D’ailleurs la randonnée pour atteindre le sommet de Cradle Mountain empreinte une partie de cet itinéraire mythique qui vous fera traverser des plaines désertes, des forêts humides ou encore longer de grands lacs d’altitude. Un véritable rêve éveillé.

 

Cradle Mountain

Ronny Creek

14 km

7-8 h

Difficile

LES PRÉPARATIFS À LA RANDONNÉE AU SOMMET DE CRADLE MOUNTAIN

 

Un minimum de préparation est requis avant de s’attaquer à l’un des plus hauts sommets de Tasmanie. On ne part pas pour une randonnée de 7h ou plus les mains dans les poches.

 

Il faut aussi être réaliste: l’effort requiert d’être en bonne santé physique, surtout si vous souhaitez vous rendre au sommet.

 

 

Accéder au parc national de Cradle Mountain

Le centre d’information de Cradle Mountain se trouve à environ 2h à l’ouest de Launceston en voiture.

 

Un permis est requis pour entrer et séjourner dans le parc national. Pour plus d’informations, tout est détaillé sur le site gouvernemental des parcs nationaux de Tasmanie.

 

Accéder au point de départ de la randonnée

Pour ce qui est de l’accès aux randonnées du parc, des navettes gratuites font la liaisons depuis le Visitor Center et s’arrêtent à différents points stratégiques de 8h le matin jusqu’à 18h le soir:

  • – Ranger Station & Interpretation Centre
  • – Snake Hill
  • – Ronny Creek
  • – Dove Lake
  •  

 

 

Il n’est pas possible d’accéder autrement au parc durant ces horaires. L’accès avec son propre véhicule (voiture ou petit campervan) est cependant possible en dehors de ce créneau. Pensez à mettre votre permis préalablement acheté sur le tableau de bord au cas où un ranger passe pendant que vous êtes en randonnée.

 

 
Carte bus et navettes parc national de Cradle Mountain
En marche vers Cradle Mountian que l'on aperçoit au loin

Se préparer pour la randonnée

On ne le répétera jamais assez mais en montagne le temps peut changer très rapidement: un ciel radieu peut laisser place à de la pluie, neige ou vents en à peine quelques heures. Prévoir des vêtements chauds et se renseigner sur la météo le jour précédant la randonnée est donc primordial.

 

J’ai commencé la rando en pull (il était 7h le matin), l’ai enlevé quelques heures plus tard, pour ensuite le remettre avec en plus un coupe-vent une fois au sommet de Cradle Mountain. Et il s’agissait d’une très belle journée!

 

Par ailleurs il faut prévoir de quoi manger et surtout boire en fonction de la durée de la randonnée. Il sera possible de boire l’eau des rivières une fois en altitude, mais seulement après l’avoir traitée.

 

Enfin, il est préférable de partir accompagné ou au moins de prévenir un proche sur ses intentions de la journée. Si un problème survient, on pourra ainsi compter sur quelqu’un. Quoiqu’il en soit, n’oubliez pas de signer le registre au départ de la randonnée au cas où quelque chose survienne.

 

Checklist avant de partir en randonnée pour Cradle Mountain

 

  • Vêtements chauds et coupe-vent
  • De bonnes chaussures, bâtons de marche pour le confort
  • Chapeau ou casquette, crème solaire et lunettes de Soleil
  • Kit de premier secours préférable
  • Beaucoup d’eau et de quoi manger, des en-cas
  • S’enregistrer avant de débuter la randonnée et si possible la faire en groupe
Vue de Cradle Mountain depuis le Dove Lake circuit

Les règles à respecter au cours de la randonnée

“Take only memories, leave only footprints”. La citation de Chief Seattle ne pourrait pas mieux s’appliquer ici. Afin de protéger la végétation, il convient de rester dans les chemins tracés et de ne pas cueillir de plantes.

 

Par ailleurs vous rencontrerez sûrement des wombats. Bien que ces boules de poils ne semblent que demander un gros câlin, il ne faudra pas s’approcher à plus de deux mètres d’eux. Et encore moins les nourrir.

 

Aucun drone n’est toléré dans le parc pour éviter la nuisance sonore. Profitez donc de la nature, du chant des oiseaux ou du bruit du vent dans les feuillages. Je vous assure, sensations garanties pour déconnecter!

 

 
Fleur de montagne sur le bord de la randonnée
Chemin de randonnée dans le parc national de Cradle Mountain
Wombat à Cradle Mountain


Carte et détails de l’itinéraire pour rejoindre le sommet de Cradle Mountain

Les différents parcours possibles pour se rendre au sommet de Cradle Mountain

Concrètement, il y a plusieurs façon de rejoindre le sommet et d’en revenir. Chacun choisira ce qui lui convient le mieux en fonction du temps et de l’envie. Je conseille d’ailleurs de vous rendre au centre d’information la veille ou avant de partir pour la randonnée pour récupérer une carte et poser toutes vos questions. Il est ouvert de 9h à 17h30 en période estivale.

 

L’itinéraire recommandé par le visitor centre permet de profiter pleinement du parc car il longe plusieurs lacs et offre de nombreux points de vue. Il débute au niveau de Dove Lake, pour ensuite suivre la direction de Lake Lilla et enfin Crater Lake. Puis on rejoint Marions Lookout pour finalement continuer vers le sommet. On redescend via Lake Wilks track pour revenir au point de départ, le parking au niveau de Dove Lake. La distance totale est de 12km et il faut compter environ 6h.

 

L’itinéraire qu’on a choisi pour la randonnée

On a décidé de partir de Ronny Creek, le point le plus bas dans la vallée. On aime le challenge! De là on suit l’Overland track qui nous mène au Crater Lake puis au Marions Lookout. Après l’ascension jusqu’au sommet, on est redescendu via Face track et Lake Rodway track pour enfin arriver à Dove Lake. De là et après une grosse journée on a pris la navette pour rejoindre Ronny Creek. Au final, la majeur partie de notre itinéraire suivait ce que les personnes du centre d’information nous avaient conseillé. On l’a juste adapté en fonction de nos envies.

 

Les 7 étapes pour rallier le sommet de Cradle Mountain

 

 

  • Ronny Creek à Crater Lake via Overland track: la plaine à wombats. On traverse d’abord la vallée pour ensuite rejoindre la forêt et commencer à monter en direction du lac.
  • Crater Lake à Marions Lookout via Overland track: préparez-vous, ca grimpe! Après un peu de plat le long du lac, c’est reparti. Et cette fois, ça ne rigole pas. La pente est bien plus raide.
  • Marions Lookout à Kitchen Hut via Overland track: un bol d’air frais en haute altitude. Relativement plaisant et ne demande pas trop d’efforts, on profite de la vue de Cradle Mountain qu’on aperçoit au loin.
  • Ascension du sommet Cradle Mountain via Summit track: les choses sérieuses commencent. La première partie est raide mais suit un chemin défini. Pour ce qui est de la suite il faudra user de ses mains et talents de grimpeur pour gravir la multitude de rochers en travers du chemin. Mais la vue au sommet est une belle récompense. Le retour se fait dans le sens inverse.
  • Kitchen Hut à Emergency Shelter via Face track: une vue panoramique sur le Dove Lake. On descend doucement en longeant la base de Cradle Mountain. La dernière partie se révèle être plus abrupte.
  • Emergency shelter à Dove Lake via Lake Rodway track: dernier effort avant le réconfort. On commence par du plat avant de remonter pour atteindre Hansons Peak. Enfin, on redescend tranquillement vers Dove Lake.
  • Dove Lake à Ronny Creek via Lake Lilla track or shuttle bus: ce sera sûrement la partie la plus dure si vous la faites à pied car il faudra puiser dans ses dernière forces. On a choisi d’opter pour la simplicité et prendre la navette qui nous ramène à Ronny Creek.
Dove Lake avec l'abris pour bateaux
Crater Lake
Vue de Cradle Mountain et Dove Lake depuis le Marions Lookout
Marions Lookout
Au sommet de Cradle Mountain
Cradle Mountain
Randonnée le long du Face track
Face Track
Vue de Cradle Mountain depuis le Dove lake
Dove Lake

La randonnée jusqu'au sommet de Cradle Mountain: une journée pleine d’aventure

 

 

 

 

6h, le réveil sonne. Le jour se lève à peine et la température n’atteint pas encore les 10 degrés. Je vous ai dit que j’étais en vacances? A ce moment précis je me demande pourquoi avoir eu la bonne idée de planifier une journée si sportive le lendemain du réveillon de Noël. Mais on n’est pas là pour tergiverser. En quelques minutes on prend la direction de Ronny Creek avec Rickie, notre campervan tasmanien.

 

On a choisi de ne pas prendre la navette pour pouvoir profiter des premières heures de la journée et éviter la foule. Un quart d’heure plus tard on constate que c’est chose réussie car seulement deux autres voitures sont garées sur le parking. Leurs occupants finissent tout juste de se préparer et s’apprêtent d’ailleurs à partir.

 

On petit-déjeune sans perdre trop de temps car on a quand même hâte d’y aller. La journée s’annonce radieuse.

 

Première étape: s’inscrire sur le registre des randonneurs dans la petite cabane en bois à l’entrée du parking. On renseigne ses coordonnées, l’heure de départ et ce que l’on prévoit de faire pour la journée. Ces information peuvent s’avérer très utiles pour vous localiser si quelque chose devait arriver au cours de la randonnée. Ca y est, maintenant on peut y aller.

 
Panneau de l'Overland track au début de la randonnée à Ronny Creek
Sur le chemin de la randonnée
Vue de la petite cascade Crater Falls au cours de la randonnée

 

 

 

 

Il est 7h15 quand on avance sur le petit chemin surélevé en bois qui traverse la plaine en face du parking. On a à peine fait une centaine de mètre qu’on est déjà récompensé de s’être levé tôt. On distingue au milieu des hautes herbes une femelle wombat et son petit qui avancent tout doucement. Je vous vois déjà venir: non, je ne vais pas utiliser de pokéball! A la place je les observe depuis le bas côté avant de repartir de l’avant. Il y a quand même du chemin à faire aujourd’hui.

 

La première partie se réalise sans problème. On suit le petit chemin dans la plaine, profitant de la petite brise matinale et de la sérénité environnante. C’est vraiment agréable.

 

On arrive rapidement à un premier croisement. On continue tout droit, sur l’Overland track. A partir de là, on commence à monter légèrement, mais rien de bien méchant. Plus loin un autre croisement survient. On continue sur l’Overland track en direction de Crater Lake (chemin de gauche). L’autre chemin, le Horse track, nous a été déconseillé car apparement plus difficile.

 

Les paysages changent. Nous sommes maintenant au coeur d’une forêt et la végétation qui nous entoure est beaucoup plus dense. On longe à présent une petite rivière. En remontant son cours on arrive bientôt aux Crater Falls. Le cadre naturel dans lequel on se trouve est idyllique. Et de bon matin, on peut en profiter pleinement sans personne autours. Seuls le ruissellement de l’eau et le chant des oiseaux sont perceptibles. Un régal.

 

Au détour d’un virage il se dessine enfin. Ca y est, la première étape est terminée, nous sommes arrivés au Crater lake. On reprend un peu notre souffle tout en se rafraîchissant à côté du “boat shed”. Ce petit abris pour bateaux rajoute un charme non négligeable au lieu dans lequel on se trouve. Entièrement construit en bois, il se fond totalement dans le paysage.

 
 
Le Crater Lake sous différents points de vue
L'abris à bateau au bord du Crater Lake

 

 

 

 

Après quelques photos et un peu de repos, c’est reparti. Le chemin sort rapidement de la forêt alors que l’on longe maintenant le Crater Lake. On aperçoit la Wombat Pool et le Lake Lilla en contrebas.

 

C’est là que je me rend compte qu’on a déjà pris pas mal de hauteur…juste avant de lever la tête et constater la pente raide qui se dresse à quelques centaines de mètre devant devant moi. Allez, c’est parti!

 
 
Montée des arches pour atteindre le Marions Lookout
Vue du Crater Lake depuis le shauteurs

 

 

 

 

C’est certainement le plus grand effort qu’il faut faire depuis le début de la randonnée. Mais une fois en haut la vue est sublime. On se trouve maintenant au Marions lookout à 1 223 mètres d’altitude.

 

En contrebas, le Dove Lake est resplendissant. A cette hauteur, on prend pleine mesure de son immensité. Mais ce qui attire encore plus mon attention c’est celle pour laquelle on a fait toute cette route jusqu’ici: Cradle Mountain. Légèrement cachée derrière un petit nuage, on discerne facilement la silhouette pointue de ses différents pics.

 

Alors que l’on pensait pouvoir enlever une épaisseur, il n’en est rien. Le Soleil est certes bien plus haut dans le ciel, mais le vent est maintenant de sortie.

 
 
Vue sur le parc national de Cradle Mountain depuis le Marions Lookout

 

 

 

 

Après avoir fourni pas mal d’efforts pour atteindre Marions lookout, on avance maintenant facilement.

 

Le chemin s’avère presque plat alors que l’on se rapproche de plus en plus de Cradle Mountain. On l’a maintenant bien en vue et ce n’est qu’une question de minutes avant que l’on parvienne à la Kitchen Hut.

 
 
 
Chemin entre MArions lookout et Kitchen Hut

 

 

 

La Kitchen Hut a servi et peut toujours servir de refuge d’urgence si vous rencontrez un problème au cours de votre randonnée. C’est surtout le cas lors des grand froids en période hivernale.

 

D’ailleurs, si vous regardez bien la façade de la cabane, vous verrez qu’une porte se trouve à l’étage. Mais aucun escalier n’y mène depuis l’extérieur. Mais pourquoi donc? Allé, je vous donne un indice: la pelle accrochée à côté de cette porte peut être très utile dans certaines situations…Oui, c’est bien ça! Les chutes de neige peuvent parfois être si importantes, qu’elles vont ensevelir le châlet sous plusieurs mètres. Cette porte permet donc d’accéder à l’intérieur via l’étage. Astucieux, non?

 
 
 
Mousse avec des fleurs sur le bord du chemin
Le refuge d'altitude la Kitchen Hut
Panneau indiquant le début de l’ascension du sommet de Cradle Mountain

 

 

 

C’est pas le tout mais on est quand même maintenant au pied de Cradle Mountain. La dernière étape est juste devant nous. On se lance.

 

On suit le petit chemin qui se transforme rapidement en piste rocailleuse. La végétation d’altitude est maintenant beaucoup plus rase et la vue est très dégagée. Alors que l’on continue notre ascension on remarque une tache blanche un plus loin. En s’approchant ça se confirme: de la neige! On est assez haut mais je ne pensais tout de même pas en trouver à cette époque de l’année.

 

Plus on monte, plus le “chemin” n’en est plus un. A ce moment, notre aventure relève plus de l’escalade que de la randonnée. Heureusement des bâtons ont été plantés sur le flanc de la montagne pour indiquer la marche à suivre. Sans cela, il n’y aurait aucun moyen de se repérer.

 
 
 
 
Vue de l'Overland track en contrebas lors de l'ascension de Cradle Mountain
Neige au sommet de Cradle Mountain
Escalade de rochers en suivant le balisage pour atteindre le sommet de Cradle Mountain
Formation rocheuses de Cradle Mountain

 

 

 

On y est presque. Ca y est, enfin arriv…ah non fausse alerte. Certes, à ce moment, on ne peut plus aller plus haut. Mais ce n’est pas encore le sommet. On redescend donc de quelques mètres sur le flanc opposé de la montagne. Après quelques enjambées et de nouveau un peu d’escalade, on finit par y parvenir. La plaque symbolisant le sommet se trouve devant nous.

 

Il ne s’agit pas d’un sommet plat. On peut se déplacer en plusieurs endroits et profiter de la magnifique vue à 360° qui s’offre à nous. A l’horizon, on distingue Barn Bluff, le plus haut sommet de la chaîne montagneuse qui s’élève à 1 559 mètres d’altitude. Cradle Mountain n’en est vraiment pas loin car elle culmine à 1 545 mètres.

 

La dispositions des roches au sommet de Cradle Mountain est très singulière. Elle n’est pas sans me rappeler celle de l’intrigante Chaussée de Géant en Irlande. Les blocs de pierres semblent être taillés et disposés les uns au-dessus des autres pour former une sorte d’escalier. Un héritage du passé lorsque la Tasmanie et le continent Australien se séparèrent de l’Antarctique, il y a près de 170 millions d’année.

 
 
 
 
 
Vue à 360 degrés depuis le sommet de Cradle Mountain

 

 

 

Après avoir exploré les environs et manger un bout, on prend le chemin du retour. Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est pas forcément plus évident. Surtout pour ce qui est de la partie escalade. Il faut également faire avec un nombre bien plus important de personnes maintenant, ce qui ralentit un petit peu notre allure.

 

On parvient cependant sans trop de mal à notre point de départ, le refuge d’altitude au pied de Cradle Mountain. On emprunte à présent le Face track, qui contourne la montagne à sa base. Cette partie est sûrement l’une de mes favorites en ce qui concerne le paysage. La vue est tout simplement sublime.

 

On distingue nettement la forme caractéristique de Honeymoon island au milieu de Dove lake. A sa gauche et légèrement plus haut, on aperçoit le plus petit Lake Wilks. Le chemin, bordé de mousse et petites fleurs d’altitude traverse à présent un petit cours d’eau. On descend doucement.

 

Alors que beaucoup prendront la bifurcation sur la gauche et suivront le Lake Wilks track, nous optons pour continuer sur le Face track et profiter un peu plus longtemps de la vue.

 

 
 
 
 
Plante d'altitude de Tasmanie
Traversée de rivière sur le Face Track
Randonnée sur le Face track dans le parc national de Cradle Mountain
Vue du Dove Lake depuis le Face track

 

 

 

 

 

Rétrospectivement, je ne suis pas sur que je continuerais sur le Face track. Après la bifurcation, il ne s’agit pas forcément de la partie la plus intéressante de la randonnée. Le chemin n’est notamment pas très grand et assez irrégulier ce qui fait qu’on marche souvent la tête baissée pour éviter de trébucher. Mais cela fait déjà plusieurs heures que l’on est là haut donc mon ressenti était peut être biaisé sur le coup. Quoi qu’il en soit le cadre naturel reste très beau, il n’y a rien à redire la-dessus. 

 

On arrive au “Emergency Shelter” assez rapidement. Celui-ci est bordé d’un mini lac, donnant un certain charme à l’endroit. On le dépasse, et on continue maintenant sur le Lake Rodway track. Le prochain point à rallier est Hansons Peak. Il s’agit à présent de la dernière partie en montée de la journée, ouf! Une fois le pic passé, on profite de quelques endroits propices à la photographie avant de redescendre à l’aide des cordes mises à disposition. En effet, cette partie du chemin s’avère être assez raide par rapport aux précédentes.

 

 
 
 
 
 
Vue aérienne du Dove Lake et montagnes environnante en redescendant dans la vallée

 

 

 

 

 

On finit par rejoindre le Dove Lake circuit que l’on suit jusqu’au parking. De là, nous prenons la décision de prendre la navette jusqu’à Ronny Creek. Pour les plus courageux, il faudra compter environ 1h supplémentaire pour rallier le point de départ de la randonnée via le Lake Lilla track.

 

Une fois à Ronny Creek (où quelque soit l’endroit d’où vous avez commencé), il faudra faire attention pour sortir du parc. En effet, à moins de finir tard, les navettes seront toujours de service. On ne vous obligera pas à attendre la fin de la journée pour sortir. Cependant prenez soin de suivre l’une d’elles sur le chemin du retour. Celles-ci communiquent entre elles et s’arrêteront si une autre arrive en sens inverse lorsque la route est étroite.

 

Avant de rentrer au camping on décide de faire un dernier stop à l’Interpretation Centre and Ranger Station. C’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur la région et ses origines. Puis, on se décide de rassembler nos dernière forces pour une dernière sortie. On longe d’abord la route en traversant le pont qui donne vue sur les Pencil Pine Falls. Puis on emprunte le chemin qui mène aux Knyvet Falls. Alors qu’on s’attendait à quelque chose de plutôt banal après ce que l’on vient de faire, on est très agréablement surpris. On traverse une grande forêt, on longe un petit cours d’eau pour finalement arriver au sommet de la cascade. Très agréable.

 
 
 
 
 
 

 

Pencil Pine Falls
Dove Canyon track pour rejoindre les Knyvet Falls
Knyvet Falls

 

 

 

 

 

Il ne nous en aurait pas fallu plus pour finir cette journée. La fatigue commence pleinement à se faire sentir, surtout dans nos jambes. On rentre au camping où l’on va pouvoir profiter d’un bonne nuit bien méritée.

 
 
 
 
 
 

 

J’aurais pu rester dans la parc national de Cradle Mountain pendant plusieurs jours sans hésiter. Les lieux sont tout simplement magnifiques et la randonnée jusqu’au sommet permet d’en prendre entièrement conscience. En commençant tôt, on finit aussi relativement tôt et on peut tranquillement profiter de la fin de l’après-midi comme bon nous semble. Prochaine étape: l’Overland track!

 

Si vous avez le temps de faire un petit détour au cours de votre road trip en Tasmanie, n’hésitez pas à vous rendre à The Nut près de Stanley. A seulement 2h au nord-ouest de Cradle Mountain, la singuliarité du lieu en vaut le coup.
 
Partager

2 réflexions sur “Cradle Mountain: la randonnée pour en atteindre le sommet”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.