Top 6 des tunnels insolites aux alentours de Sydney

Aventures souterraines dans des tunnels construits ou formés au cours du temps

Qu’ils soient façonnés par l‘être humain ou tout simplement naturels, ces tunnels offrent tous des surprises différentes et une atmosphère incomparable. Certains sont faciles d’accès, d’autres se méritent. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’une expérience unique.

 

1. Manly wormhole OU QUEENSCLIFF TUNNEL

Situé au nord de la plage de Manly, celui qu’on appelle le Queenscliff tunnel (en référence au quartier dans lequel il se situe) est relativement facile d’accès. Depuis la plage, on longe la piscine pour ensuite escalader quelques rochers avant d’atteindre le point d’entrée. Le Manly wormhole est facilement reconnaissable lorsqu’on s’approche grâce au cœur rouge vif peint dans la roche juste au-dessus.

L'entrée du tunnel du Queenscliff tunnel au nord de Manly

Il n’est pas très long, seulement 40 mètres, et suit une trajectoire semi circulaire à travers la falaise pour rejoindre l’autre côté. De là, la vue sur l’océan est imprenable, ce qui en fait le spot parfait pour le lever du Soleil. Il est possible de rejoindre Freshwater beach depuis l’autre côté du tunnel, mais il ne faut pas avoir peur de crapahuter au milieu des rochers.

 

Contrairement à ce qu’on pourrait penser ce n’est pas l’érosion qui a formé ce tunnel, mais des pêcheurs, il y a plus d’un siècle déjà. Cela leur permettait de couper à travers la falaise à la place de devoir l’escalader. Tout simplement.

A l'intérieur du Manly Wormhole
Vue de Manly depuis le Queenscliff tunnel

2. Dog leg tunnel (Cockatoo Island)

Le dog leg tunnel est également d’origine humaine. Situé sur la petite île de Cockatoo Island au milieu de la baie de Sydney, il connecte les deux extrémités de l’île.

 

Aujourd’hui site classé à l’UNESCO, Cockatoo Island a un passé unique et diversifié. D’un lieu de regroupement pour les aborigènes avant la colonisation, l’île abrita ensuite un établissement carcéral, une école et enfin un chantier naval. Construit en 1915, le dog leg tunnel avait pour but de favoriser l’acheminement des matériaux d’un côté à l’autre de Cockatoo Island. Plus tard, lors de la seconde guerre mondiale, des travaux additionnels furent réalisés afin d’en constituer un abris efficace en cas d’attaque aérienne par l’ennemi.

Le dog leg tunnel sur Cockatoo Island

Il mesure près de 187 mètres de long et seulement 3 mètres de large, et a la particularité de bifurquer en son milieu. De la sorte, on ne peut voir la sortie du tunnel lorsque l’on y pénètre. Rassurez-vous, il y a des lumières. Et pour ceux que ça intéresse, il y a même une géocache cachée sous l’une des pierres à l’entrée Est du tunnel.

 

 

Pour plus d’information sur Cockatoo Island, un peu d’histoire ou même pour y faire du glamping, c’est par ici.

Panneau d'entrée sur Cockatoo Island

3. The coal loader (Waverton)

Le “coal loader” porte bien son nom car… ce tunnel était anciennement utilisé pour acheminer le charbon sur les bateaux amarrés au ponton à quelques mètres de là. Situé au nord de Sydney sur la petite péninsule de Waverton, il s’étend en une parfaite ligne droite d’environ 160 mètres.

 

Le coal loader faisait partie d’un ensemble industriel qui opéra des années 1920 aux années 1990. Situés en surface, les réservoirs de charbons avaient une chute en leurs fonds qui menait directement aux tunnels en contrebas. De là, le charbon était acheminé sur les bateaux via des chariots fixés au rail traversant le tunnel.

 

Le site fut en opération pendant près de 70 ans avant d’être ouvert au public en 1997. Depuis, plusieurs aménagements ont été réalisés, tel les espaces verts là où se trouvaient les réservoirs de charbon, propices à un pique nique en famille le weekend.

 

Pour plus d’information sur l’histoire des leiux et des événements, voici le site sur lequel se rendre.

Entrée du coal loader à Waverton au Nord de Sydney

4. Helensburgh glow worm tunnel

Initialement appelé le Metropolitan Tunnel, cet ancien tunnel inauguré en 1889 faisait partie du réseau ferroviaire de la région. Il permettait notamment l’acheminement des ressources minières récoltés aux alentours. A peine 15 ans plus tard, le Helensburgh tunnel fermait, laissant la place à une autre ligne de train. L’entrée sud du tunnel fut bloquée.

 

Au fur et à mesure des années la nature reprit ses droits. Fougères et plantes luxuriantes occupèrent l’espace jusqu’à masquer l’entrée même du tunnel. Puis, une colonie de vers luisants s’installa au plafond, et fit de l’endroit abandonné son lieu d’habitation.

Ancienne station de train et voie ferrée de Helensburgh avec son tunnel abandonné

Au cours des dernières années, les efforts des bénévoles et de la municipalité ont permis de réaménager l’espace et d’en faire un lieu insolite à visiter pour les locaux et amateurs de photographie. Malheureusement, le Helensburgh tunnel ne put échapper au vandalisme et fut fermé en 2020, permettant par la même occasion de préserver la colonie de vers luisants.

 

Restez informés des dernières nouvelles, ouvertures et fermetures des lieux via le site internet de la ville.

Entrée du Helensburgh tunnel ou passait l'ancienne voie ferrée
Mika en exploration dans le Helensburgh tunnel

5. Lithgow glow worm tunnel

Niché au cœur du Wollemi National Park, et à quelques kilomètres seulement des Blue Mountains, le Lithgow glow worm tunnel est une aventure à lui tout seul. Déjà, pour y arriver il faut emprunter un chemin de terre tout en évitant les nombreux trous sur la voie. Ensuite, il faudra marcher environ 2km aller-retour depuis le parking.

 

Son histoire est très similaire à celle du Helensburgh tunnel. Tout commence dans les années 1900, lors du boom minier et le besoin d’acheminer les ressources depuis les carrières jusqu’à la ville de Newes par voie ferroviaire. Par la suite abandonné, ce long tunnel de 400 mètres abrite de nos jours une colonie de vers luisants.

Randonnée amenant au glow worm tunnel de Lithgow dans le Wollemi National Park

 

Il est possible de traverser le tunnel dans sa totalité. D’ailleurs de l’autre côté, on est accueilli par une végétation luxuriante, on se croirait presque dans Jurassic Park. Pour les plus courageux le chemin continue sur le Wolgan valley circuit et fait une boucle de 7,5km.

 

Le site NSW Parks fournit plus d’information sur les lieux et la randonnée dans la Wolgan valley.

Entrée du Lithgow glow worm tunnel avec une végétation luxuriante
Au cœur du Lithgow glow worm tunnel

6. Gosang’s tunnel (Jervis Bay)

Le plus éloigné de Sydney sur cette liste, le Gosang’s tunnel est situé juste à côté de Jervis Bay, à Currarong plus exactement. Il s’agit également de celui qui demande le plus de marche pour l’atteindre car la distance aller-retour est d’environ 5km depuis Abraham’s Bosom Reserve.

 

L’entrée n’est pas si simple à trouver et est relativement étroite. D’ailleurs il faudra être accroupi sur la majeure partie des 20 mètres de longueur. Mais cela en vaut la peine. À l’autre bout du tunnel, on se retrouve perché au sommet de la falaise avec l’océan à perte de vue.

Vue sur l'océan depuis la sortie du Gosang's tunnel

Le Gosang’s tunnel est le seul de cette liste qui n’a pas été créé suite à une action humaine. Au contraire, ce sont l’action des vagues et l’érosion sur les années qui ont permis la formation de cette grotte et tunnel de façon naturelle.

 

N’hésitez pas à vous consulter le site de l’office du tourisme du NSW pour plus d’information avant de vous y rendre ou sur quoi faire dans la région.

L'entrée du Gosang's tunnel cachée au milieu des rochers
Dans le Gosang's tunnel aux alentours de Jervis Bay

Relativement faciles d’accès, chacun de ces tunnels méritent le coup d’œil et assurent une expérience unique. Ils font généralement partie d’un ensemble historique ou naturel, donc une fois visité on peut en apprendre encore plus en visitant les environs. Avez-vous été dans l’un ou tous de ces tunnels? En connaissez-vous d’autres?

 

Pour ma part, l’une des grottes/tunnels les plus impressionnants que j’ai pu visité fut au Vanuatu, la Millenium Cave. Immergez vous dans cette aventure à travers l’article dédié à cet endroit. Bonne lecture!

 

Partager

7 réflexions sur “Top 6 des tunnels insolites aux alentours de Sydney”

  1. Très intéressant cet article sur les tunnels. Ça répond aux questions que je te posais dans ta storie! J’en ai reconnu quelques uns : celui de cokatoo island, celui avec les rails de train et les vers luisants et il me semble aussi qu’on avait vu celui de jerwis bay non?

  2. Bonjour Mika,
    Encore de bons moments passés sur ton site. Une recherche très originale sur toutes ces cavités. Pour ma part j’ai un petit faible pour le Gosang’s Tunnel et cette vue fantastique……..mais de tous ces tunnels et grottes je préfère encore et de loin la Millénium Cave. Là c’était du super fantastique !
    Encore bravo et à bientôt sur ton site pour de nouvelles aventures .
    Bertrand

    1. Bien que plus petit que les autres, le Gosang’s tunnel vaut totalement la peine…rien que pour le fait qu’on doive marcher accroupi pour arriver au bout et découvrir cette superbe vue! Sinon c’est vrai que la Millenium Cave c’est un tout autre niveau d’aventure.

  3. What a beautiful article about all these tunnels around Sydney !
    Thank’s a lot for it !
    I remember doing some with you last time I was in Australia
    I hope I would be there again in February

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *